RDC: une pétition pour l’adoption de la nationalité multiple

Palais du peuple, siège du Parlement congolais, à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’acceptation d’une nationalité multiple par la constitution congolaise est incontournable aujourd’hui pour l’émergence de la RDC, a affirmé ce vendredi 22 octobre à Kinshasa le président de l’ASBL ‘Nouvelle génération pour l’émergence du Congo’, Constant Mutamba. Il a affirmé avoir lancé une pétition pour obtenir  le changement  de principe de la nationalité unique consacrée dans la constitution congolaise.

Constant Mutamba est l’auteur de l’ouvrage « la nationalité multiple : un impératif pour la reconstruction et le développement de l’Afrique ?  Analyse juridique d’une réalité incontournable en RDC». Il estime que sur cette question de nationalité, la RDC doit évoluer:

«La question de ‘l’unipatridie’, telle que  reprise à l’article 10 de la constitution, devient désuète, aujourd’hui. Il est anormal qu’un Congolais dont un enfant est né sur le sol américain –où le droit du sol est appliqué – perde automatiquement la nationalité congolaise, mais en même temps garde sa tribu d’origine. Ne voyez-vous pas qu’il y a contradiction?»

En outre, dans la loi électorale actuelle, il est prévu le vote pour les Congolais qui vivent à l’étranger. «Mais qui va voter à l’étranger, alors qu’en réalité ils n’ont plus la nationalité congolaise ?», s’interroge-t-il.

La question d’une nationalité multiple suscite beaucoup des controverses en RDC. En 2007, les députés à double nationalité étaient menacés d’invalidation  mais   avaient bénéficié d’un délai de grâce régulariser leur situation.  Mais ce moratoire n’a jamais été levé.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner