Intolérance politique: le MLC accuse le CSAC de passivité

Eve Bazaiba. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) dénonce l’indifférence du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac) face à l’intolérance, à l’apologie de la haine et à la diabolisation de l’opposition dans les médias public du pays.

Ce parti de l'opposition a fustigé le comportement de cet organe de régulation des médias dans un communiqué publié, vendredi 23 octobre, à Kinshasa.

La secrétaire générale du MLC, Eve Bazaïba Masudi, déplore la «démission » et le manque d’indépendance des autorités du Csac.

«Pendant cette période cruciale des enjeux politiques liés aux élections, nous remarquons que le Csac ne joue pas son rôle. La Radiotélévision nationale qui est supposée être l’Eglise au milieu du village distille la haine. Toute la journée, on met des animateurs qui passent leur temps à insulter, à créer de la haine par rapport aux membres de l’opposition et à quiconque qui a un avis contraire sur la vision de la majorité», se plaint Eve Bazaïba.

A (re) Lire: RDC : le CSAC interdit la diffusion d'images de violence et de pornographie entre 6h et 22h

Elle dénonce également la fermeture de certains médias privés à Kinshasa et en province:

«Tout ça sous la barbe des membres du CSAC qui ne disent rien, qui n’ont aucun pouvoir».

Interrogées par Radio Okapi, les autorités du Csac ont promis de réagir à ces accusations dans les prochains jours.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner