Nouvelles vagues de réfugiés centrafricains au Nord et Sud-Ubangi

Relocalisation des réfugiés centrafricains par le HCR vers le camp de Mole (près de Zongo) en RDC (Décembre 2013).

L'insécurité en République centrafricaine continue à faire déferler vers la RDC voisine de nouvelles vagues de réfugiés, ont indiqué des témoins lundi 26 octobre. Chaque jour, on enregistre de nouveaux arrivants non seulement à Zongo, ville située en face de Bangui, mais aussi dans les territoires de Mobayi-Mbongo et de Bosobolo au Nord-Ubangi et dans celui de Libenge au Sud-Ubangi.

L'attaque et l’incendie des maisons au village Lema de Centrafrique dans la nuit du 12 au 13 octobre dernier par des rebelles Anti-Balaka a occasionné des traversées massives des réfugiés à Ngapo-rive, groupement Gbanziri, territoire de Mobay Mbongo dans le Nord-Ubangi. Ces rebelles ont même poursuivi ces réfugiés à Ngapo-rive en terres congolaises pour piller leurs biens, selon des sources locales. 

Au centre de transit de Pangoma à 4 km de Gbadolite, c’est presque chaque jour qu’on accueille de nouveaux arrivants. La même situation est observée au centre de transit de Zongo, où le service des migrations a signalé plus de trois mille réfugiés centrafricains depuis le 28 septembre. Le même service dit avoir enregistré, au 20 octobre, 2 771 réfugiés dans certains sites spontanés au territoire de Bosobolo.   

Cette fréquence est aussi observée au centre de transit de Batanga à 15 km de Libenge, dans la province du Sud-Ubangi. En trois semaines, 210 personnes ont franchi la frontière à cet endroit.

La plupart de ces réfugiés qui proviennent de Bangui, disent fuir les récents troubles et l’instabilité récurrente dans leur pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner