RDC: la moitié de décès dus au tabagisme touche les adolescents

Des participants à la Réunion de haut niveau pour la mise en œuvre de la convention cadre de l’OMS pour la lutte anti tabac dans la région africaine, tenue à Kinshasa, du 28 au 30/10/2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi affirme que la moitié de Congolais qui meurent du tabagisme sont des adolescents. Il a livré ces chiffres, mercredi 28 octobre à Kinshasa, à l’ouverture de la réunion de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, placée sous le thème : «La lutte antitabac et développement durable en Afrique».

Se basant sur l’enquête de l’OMS publiée en 2008, Félix Kabange a indiqué que 19% d’élèves congolais dont l’âge varie entre 13 et 17 ans ont déjà goûté à la cigarette.

«En Afrique, la prévalence du tabagisme est estimée à 16%», a souligné le ministre congolais de la Santé publique.

Pour sa part, la directrice régionale de l’OMS Afrique, Dr Matshidiso Moeti a reconnu que le tabagisme constitue un véritable frein pour le développement durable en Afrique.

C’est dans ce cadre que des pays africains peaufinent, durant trois jours, des stratégies pour renforcer la lutte contre ce fléau qui constitue l’un des freins au développement du continent.

Les participants à ce forum s’engagent notamment à démonter les liens entre différents ministères pour renforcer la lutte antitabac et à discuter des défis rencontrés dans cette lutte et s’accorder une voie à suivre.

Cette réunion de haut niveau est organisée par le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique (AFRO).

La rencontre traite également plusieurs thématiques dont le modèle d’un mécanisme de coordination multisectorielle pour la lutte antitabac dans la région africaine.

A (re) Lire: Les conséquences de la consommation de la drogue

En juillet dernier, l’OMS avait recommandé au gouvernement congolais de majorer régulièrement la taxe sur les produits du tabac pour réduire sa consommation dans le pays.

Selon cette agence du système de l’Onu, l’usage du tabac est l’un des facteurs qui favorisent l’émergence des maladies cardio-vasculaires et les maladies pulmonaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (64)
Elections (58)
Ebola (57)
RDC (56)
FARDC (53)
Monusco (47)
élection (45)
Beni (43)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (26)
Vclub (23)
Opposition (23)
Léopards (20)