Des avenues impraticables après une pluie diluvienne à Kinshasa

Les eaux stagnantes devant les parcelles, empêchent le passage des piétons à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Plusieurs avenues sont impraticables dans la ville de Kinshasa, après une forte pluie qui s’est abattue dans la nuit de vendredi à samedi 14 novembre. Le reporter de Radio Okapi a constaté par exemple que bon nombre de parcelles et des avenues sont inondées. Des eaux des rivières ont débordé et des bouteilles en plastiques jonchent les différentes artères de la capi

Si dans les parties mieux loties les eaux de pluies se sont vites retirées, dans le reste de la ville, la circulation a été rendue difficile par des eaux stagnantes.

À la place triangle du campus sur l’avenue By-Pass, des eaux abondantes et stagnantes couvrent la chaussée sur une distance de plus de 20 mètres.

Il est difficile de circuler à pieds. Il faut se servir des véhicules ou prendre place derrière un motard pour traverser.

C’est l’occasion pour les jeunes désœuvrés de se créer un job spontané. ils transportent des passants sur leurs dos, moyennant une somme :

« Je vous prends sur mon dos pour traverser de l’autre côtémoyennant 200 Francs congolais (0,21 USD). L’eau déborde toujours ici après chaque pluie. »

Ce débordement des eaux s’observent un peu partout dans la ville, notamment  devant le collège Boboto sur l’avenue de la Justice et même devant le quartier général de la Monusco à la Gombe.

Pour certains habitants, c’est la conséquence des caniveaux qui sont bouchés.

Malgré les efforts, sur l’avenue des huileries à la hauteur du marché communément appelés « des essuie-mains », les voitures basses ont connue de sérieux problèmes ce matin. Les eaux ne coulent pas dans les caniveaux et la chaussée est envahie.

Même situation sur l’avenue Université vers Yolo Kapela.

Ici, certaines parcelles ont été envahies par des eaux. Beaucoup d’habitants ont passé leur avant-midi à écoper.

C’est le même tableau le long de la rivière Kalamu vers le stade tata Raphael à Matonge.

Sur Kianza à Ngaba c’est la boue qui s’est formée dans deux grosses fossées et gênent la circulation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner