Tanganyika: retour de la sécurité dans le territoire de Nyunzu

Les déplacés Pygmés dans le site Cotanga, territoire de Nyunzu, province du Katangaqui ont fui les dégâts consécutifs aux conflits avec les Bantous. Le 18 mai 2015

Le calme règne dans le territoire de Nyunzu dans la province de Tanganyika. La tension  vécue pendant des mois n’est plus observée entre les pygmées et les bantous, a constaté une délégation Monusco-Police nationale congolaise vendredi 13 novembre en visitant ce territoire.75% des déplacés sont retournés dans leurs villages respectifs, tandis que la société civile et les ONG poursuivent leurs efforts de sensibilisation à la cohabitation pacifique.

Après plusieurs mois de conflit ouvert entre les communautés pygmée et bantous, l’heure est à l’apaisement dans le territoire de Nyunzu.

«Ici à Nyunzu, la situation est relativement calme. Les déplacés de guerre sont tous partis ? Non, sauf, il y a un site qu’on appelle Cotanga, là où il y a quelques dizaines qui sont là», a confirmé Etienne Mwamba Kamasonga, administrateur de territoire ad intérim.

La société civile locale s’est félicitée des efforts menés pour la sensibilisation à la cohabitation pacifique entre les communautés. Son secrétaire exécutif, Bienvenu Nyembo, a salué les progrès accomplis sur ce plan:

«C’est la société civile qui était la première à organiser la commission de médiation. Aujourd’hui, elle se retrouve maintenant dans plusieurs succursales dans le territoire de Nyunzu.»

L’ONG Search For Common Ground a entrepris de former les journalistes pour qu’ils puissent ce genre de messages, afin que les violences enregistrées entre les communautés ne se reproduisent.

«Nous sommes conscients que les journalistes traitent certains sujets liés aux conflits, mais trop peu sont ceux-là qui ont des connaissances sur  tout le conflit, les causes des conflits, les voies de sortie des conflits», a expliqué Dupont Ntererwa, formateur.

Signe que la situation sécuritaire n’est plus préoccupante, la Monusco  a fermé sa base mobile dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner