Kinshasa : la police étouffe une manifestation des étudiants de l’ISAU

La reprise de trafic devant l’Institut supérieur d’architecture et d’urbanisme(Isau) le 18/11/2015 à Kinshasa, après un échange des projectiles entre étudiants et policiers. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Police nationale congolaise (PNC) a étouffé mercredi 18 novembre une manifestation des étudiants de l’Institut supérieur d’architecture et urbanisme (ISAU), une institution universitaire qui partage les mêmes installations que l’Académie de beaux-arts (ABA) sur l’avenue de la libération dans la commune de Gombe.

Selon des sources sur place, c’est autour de 11 heures qu’a débuté la manifestation des étudiants. Ils protestaient contre la majoration des frais académiques et des frais de logement.

Informée de la situation, la police est descendue sur le lieu de la manifestation et a dispersé les étudiants. Des échauffourées s’en sont suivies.

Du côté de la PNC, l’information n’a pas filtré. Un officier que Radio Okapi a approché a rapporté que « ce n’est pas encore le moment de se livrer à un tel exercice. »

Jusque vers 15 heures, l’entrée sur le campus était strictement interdite.

Les alentours du campus ressemblaient à un champ de bataille. On pouvait encore y apercevoir des débris de briques ainsi que des cailloux. L’immeuble en face de l’entrée de l’ISAU a essuyé des jets de projectiles.

Une forte présence de la police se faisait également remarquer. La circulation sur ce tronçon n’a  pu reprendre qu’un peu plus de trois heures après.

Il y a deux jours, des étudiants de l’Institut national des bâtiments et travaux publics (INBTP) ont manifesté pour les mêmes raisons que ceux de l’ISAU.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner