Kinshasa: une ONG accuse des présumés agents de service de sécurité de rançonnement

Ces personnes opèrent notamment dans les arrêts de bus et ravissent des téléphones et de l’argent aux passants. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’ONG de défense des droits de l’homme, Union pour le Développement de l’Humanité (UDH) accuse des personnes qui se présentent comme des agents des services de sécurité de rançonner les habitants de Kinshasa. Ces personnes qui opèrent notamment dans les arrêts de bus, ravissent des téléphones, de l’argent et d’autres biens aux usagers de transport en commun.  

Selon cette ONG ainsi que plusieurs autres sources, ces personnes sont armées et habillées en tenue civile.

Elles interpellent des passants dans les arrêts de bus notamment au Quartier 1 à Ndjili, au Rond-point Ngaba, à Yolo Ezo, à l’UPN et à Kinsuka pompage.

Lorsque la personne interpellée oppose une résistance, indique l’ONG UDH, les présumés agents des services de sécurité la brutalise ou lui passe les menottes.  

« Des agents de sécurité appelés les Bureau 2 sont installés dans tous les arrêts. On ne comprend pas quelles sont leurs compétences. Quand quelqu’un descend du transport, surtout les hommes avec le sac à main, il est interpellé par ces jeunes gens habillés en tenue civile et on lui dit directement que vous avez présenté la carte au transport. Quand il insiste, il est intimidé et il y a des braquages d’armes et beaucoup sont torturés par ces gens », raconte le coordonnateur de l’UDH.  

Vous pouvez écouter le reste de son témoignage.

/sites/default/files/2015/20151124-entretien-ong-udh_37sec.mp3

Interrogé à ce sujet, le commissariat provincial de la police de Kinshasa invite toute personne victime de rançonnements de la part des agents de l’ordre à saisir le commissariat de la police le plus proche.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner