Kisangani: interdiction du monnayage des visites à la prison centrale

Centre ville de Kisangani

Le directeur de la prison centrale de Kisangani (Tshopo), Jean Cibondo a interdit, mercredi 25 novembre, le monnayage des visites dans cette institution carcérale. Il a dénoncé cette pratique et mis en garde les policiers et agents pénitenciers récalcitrants.

Jean Cibondo a insisté sur le droit des détenus aux visites :

«La visite aux détenus de la prison centrale de Kisangani est un droit. Puisque c’est un droit, c’est gratuit. Ces visites, je le répète, sont gratuites. Quand vous venez et que vous êtes dérangés par un agent ou un policier, faites tout pour que je sois informé. Vous pouvez même crier, faire des bruits pour m’interpeller. Pour que je sache que quelque part il y a un problème et je viendrai».

Le directeur de la prison de Kisangani a par ailleurs annoncé des sanctions aux agents de l’ordre qui tenteraient d’aller à l’encontre de cette mesure.

«Les récalcitrants s’exposeront à des sanctions tant administratives que pénales. Là, je serai extrêmement sévère», a averti Jean Cibondo.

Certains habitants de Kisangani disent être obligés de verser 500 francs congolais (0, 54 dollar américain) à la police de garde et 100 francs congolais (1, 09 USD) aux gardiens de la prison avant d’accéder dans cette prison.

Mercredi 24 novembre, jour de la visite aux prisonniers, de nombreuses personnes n’ont pas pu rendre visite à leurs membres de famille détenus, par manque d’argent à donner aux gardiens.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner