Sud-Kivu: les enseignants réclament leurs salaires pillés par des bandits à Fizi

Sit-in de quelques enseignants membres du Syeco devant la primature, le 2/03/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les cours sont perturbés, depuis un mois, dans les écoles primaires et secondaires du secteur de Lulenge, en territoire de Fizi (Sud-Kivu). A la base, les enseignants réclament leurs salaires d’octobre dernier. Cet argent, estimé à 18 millions de francs congolais (19 539 dollars américains), avait été pillé par des bandits armés lors de son acheminement vers Kilembwe, en territoire de Fizi.

D’après le syndicaliste et délégué de ces enseignants, ce sont plus de 150 enseignants, répartis dans vingt écoles, qui sont concernés par cette situation.

Ces établissements scolaires sont répartis entre Kilembwe-centre, Maï Moto, Kisala, Katupu, Kihungwe, Makola, Kayumba et Kagembe.

«Partout ici, des élèves et écoliers passent des journées entières sans enseignants », s’est plaint le porte-parole de ces enseignants, Lusamaki Espoir.

Il a reconnu toutefois que les 18 millions de francs congolais avaient été ravis en octobre dernier à un agent payeur engagé par l’ONG catholique Caritas Congo.

Les malfrats avaient tendu l’embuscade sur le parcours de cet agent à 3 km de Fizi-centre, avant de le tabasser et l’abandonner dans la brousse. Ces enseignants demandent à la Caritas/Uvira de décanter la situation et menacent d’aller en grève si rien n’est fait.

De son côté, le directeur de la Caritas/Uvira, l’abbé Jean-Paul Chihouk a rejeté la responsabilité de son institution dans cette perte. Ce prélat catholique soutient que cet argent avait été versé en bonne et due forme à l’agent payeur désigné par les enseignants eux-mêmes.

En plus, a-t-il poursuivi, l’incident est survenu cinq jours après le retrait des fonds à la Caritas.

De nouveaux mécanismes sont étudiés entre la Caritas et la coordination des écoles conventionnées catholiques avant de poursuivre l’opération de paie pour les autres mois à venir, a indiqué l’abbé Jean-Paul Chihouk.

C’est le premier incident survenu depuis que la Caritas/Uvira se charge de la paie des enseignants qui ne sont pas payés par voie bancaire dans le territoire de Fizi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner