Discours de Joseph Kabila : « Le temps est aux réflexions constructives », estime Thomas Lokondo

Le député Henri Thomas Lokondo le 06/01/2015 au palais du peuple à Kinshasa, siège du parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompeengo

Au lendemain de l’annonce du discours de Joseph Kabila sur le dialogue national, le député national de la Majorité présidentielle (MP), Henry Thomas Lokondo, a estimé que « le temps est aux réflexions constructives. » dans une interview accordée dimanche 29 novembre à Radio Okapi, il a indiqué que les impératifs qui imposent la tenue du dialogue politique constituent les matières essentielles à discussion pour un avenir meilleur de la RDC.

« Tout ce qui est en relation maintenant avec le processus électoral est en discussion. C’est important qu’on en parle, qu’on en discute même si comme les autres disent que bon ces thèmes-là peuvent être abordés soit par le parlement ou le gouvernement ou la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Mais le peuple doit aussi parler, ou le représentant du peuple ou les politiciens doivent aussi aiguiller les institutions pour que les choses aillent dans le sens voulu par tout le monde », a déclaré Thomas Lokondo.

Dans un discours retransmis samedi 28 novembre à la télévision nationale (RTNC), le Président Joseph Kabila a annoncé la convocation d’un «dialogue politique national inclusif ». Il n’a précisé ni de date, ni de lieu pour la tenue de ce forum. Le chef de l’Etat a, dans son allocution, lancé un « appel ultime» à ceux qui hésitent encore à rejoindre cette voie des négociations pour donner sa chance à la «relance du processus électoral.»

Réagissant à ce message, le député national et membre de la majorité au pouvoir Henry Thomas Lokondo, pense que le président de la République a ainsi donné le ton pour que toutes les parties prenantes aient une vision globale de ces assises.

« Le dialogue est une vertu en démocratie, comme disait l’ancien Premier ministre britannique après la 2e guerre mondial Churchill. Le dialogue c’est le nerf de la paix qui n’est pas le nerf de la guerre comme l’argent. Donc, il faut dialoguer en dépit de tout », a conseillé Thomas Lokondo.

Dans son adresse, le chef de l’Etat a proposé à tous les acteurs congolais « d’engager dès à présent une réflexion sur un système électoral avec des modalités de vote peu coûteuse comme c’est le cas dans d’autres pays. »

À ce sujet, Thomas Lokondo pense que le président de la République « a réfléchi à haute voix ».

« Les autres, de la majorité, de l’opposition et de la société civile qui seront au dialogue je crois qu’ils vont réfléchir à haute voix », analyse-t-il, tout en ajoutant qu’il  il y aura toujours des points de convergences pour le calme, la quiétude et tranquillité afin de se mettre au travail pour le développement intégrale de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner