Nord-Kivu: exploitation minière perturbe les activités agricoles

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Le Conseil régional des organisations non gouvernementales de développement (CRONGD) déplore la destruction des champs et des cultures, le vol des récoltes et du bétail par les ouvriers non contrôlés à Rubaya dans la province du Nord-Kivu. Ces actes ont des conséquences néfastes sur les résultats des agriculteurs et la vie socio-économique de la population locale, indique Bonaventure Mugura Bari, président du CRONGD.
Des champs sont vendus aux exploitants miniers et des étendues de terre agricoles sont devenues des carrés miniers, selon Bonaventure Mugura Bari. Des terres arables sont ainsi devenues rares et les ménages éprouvent des difficultés pour accéder à la nourriture. La pomme de terre, le maïs, le haricot ont presque disparu, indiquent des sources locales.
Selon le président du CRONGD,  ces carrières minières entrainent un accroissement démographique exponentiel. Il indique que la production agricole est perturbée, parce que c’est dans les champs que l’on creuse des puits pour chercher des matières premières.
«Le champs se trouvant sur les montagnes, on transporte les minerais vers le bas fond. Il y a piétinements des récoltes. Les vaches des environs ne trouvent pas de l’eau pour le breuvage. L’eau est souillée par le lavage des minerais », s’est plaint Bonaventure Mugura Bari.
Il fait remarquer que cette situation a entrainé la hausse de prix de denrées alimentaires. « Le repas coute désormais chers et les familles ne mangent qu’une seule fois. Il y a un nombre croissant des malnutris, la déperdition scolaire. Les enfants se livrent aux travaux de transport de minerais», s’est-il plaint, lorsqu’il évoquait les conséquences de ces exploitations anarchiques.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner