RDC: Matata Ponyo sollicite le report de son interpellation à l’Assemblée nationale

Matata Ponyo Mapon, premier ministre de la RDC le 07/05/2012 au Palais du peuple à Kinshasa, lors de la présentation du programme de son gouvernement à l’Assemblée nationale. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans une correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo a sollicité le report de son interpellation à la chambre basse. Il devrait répondre, jeudi 10 décembre, à la question orale que le député Mbindule Mitono lui a adressé depuis septembre dernier. Cette question porte sur le niveau d’exécution du programme de son gouvernement.

Matata Ponyo a demandé un délai de deux semaines pour ses éléments de réponse.

Son auteur dit ne pas comprendre pourquoi le Premier ministre souhaite avoir un délai pour préparer son dossier.

Il estime que le chef du gouvernement est censé évaluer périodiquement l’action de son équipe.

« C’est aujourd’hui que j’ai été informé que le Premier ministre demande le report de 14 jours parce qu’il était en dehors du pays et qu’il doit prendre le temps pour constituer son élément de réponse. Cela nous prouve qu’il ne fait pas l’évaluation chaque jour », soutient le député de l’opposition.

Il rappelle que sa question porte sur ce que le Premier ministre devrait déjà avoir sur le plan économique, politique et social par rapport à ce qu’il avait prévu.

Député de la majorité présidentielle, Mukingi Oswald pense que le Premier  ministre peut fournir un effort pour répondre à la question orale.

Il estime qu’il appartient au bureau de l’Assemblée nationale de se prononcer après la requête du Premier ministre.

« Le bureau devra apprécier cette réponse pour que les députés aient la réponse conformément au règlement intérieur et à la constitution », indique-t-il.

Pour ce député de la majorité, l’exercice auquel est soumis le Premier ministre n’est pas le plus difficile.

« Ce sont des choses qu’il fait chaque jour. Le plan d’action du gouvernement 2012-2016, ça ne  demande pas trop d’exercices pour répondre aux députés », tranche Mukingi Oswald.

Au cours de la plénière de mercredi 9 décembre, le président de la chambre basse du Parlement, Aubin Minaku, a fait savoir, sans plus de détails, que la programmation de la question adressée au Premier ministre sera légèrement décalée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner