Beni: 350 personnes tuées à la machette, selon Asadho

Mur pour la paix à Beni. Crédits photo : MONUSCO - Abel Kavanagh

L’Association africaine de défense des droits de l’Homme (Asadho)/ Nord Kivu indique, dans un communiqué publié mardi 8 décembre,  avoir documenté  plusieurs cas de violation des droits de l’homme dans le territoire de Beni  au cours de janvier à décembre 2015. Elle fait état notamment de 350 personnes tuées à la machette et à l’arme à feu, 12 cas d’attaques de camps FARDC, 20 embuscades contre les civils sur les tronçons routiers Oïcha –Eringeti et Mbau –Kamango.
Plus de 100 personnes portées disparues, deux radios fermées et une autre incendiée  au cours des  attaques rebelles, selon l’Asadho.
Cette situation a  occasionné le déplacement de plus de trente-cinq mille personnes,  qui sont sans assistance humanitaire et la fermeture de 15 écoles ainsi que de 7 centres de santé,  précise ce communiqué.
L’Asadho demande l’ouverture d’une enquête internationale pour connaître les vrais auteurs de ces actes.
Le communiqué de cette structure recommande au gouvernement congolais de mettre à la disposition des FARDC des moyens conséquents pour leur permettre de mettre fin à l’insécurité dans cette partie du Nord-Kivu. L’Asadho plaide aussi pour l’accélération de la  demande d’extradition de Jamil Mukulu, chef des ADF et la relance des opérations Sokola I contre ces rebelles ougandais.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner