Kinshasa : les agents de l’OCC décrètent un arrêt de travail

La direction générale de l’Occ à Kinshasa-Gombe le 21/05/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les agents de l’Office congolais de contrôle (OCC) observent depuis mardi 15 décembre dans la matinée un arrêt de travail. Ils réclament le paiement des arriérés de leurs salaires des mois d’octobre, novembre et décembre.

Ils exigent aussi le paiement de la prime de décembre appelée « 13e mois ».

Selon eux, c’est une gratification prescrite dans la convention de l’entreprise que devraient bénéficier tous les employées de l’OCC à la fin de chaque année.

Le paiement de ce treizième mois devrait intervenir le même mardi, a indiqué Basile Maswa, président de la délégation syndicale de l’OCC.

Il accuse par ailleurs le comité de gestion de l’OCC de compromettre la situation sociale de ses salariés.

« C’est pour la deuxième fois que la convention collective est violée. Les mêmes travailleurs gardent encore une plaie. Leurs enfants ne sont pas partis à l’école parce que la disposition conventionnelle n’a pas été respectée », s-est-il plaint à Radi Okapi.

Il note avec regret la rupture de dialogue entre le banc syndical et le comité de gestion de l’OCC, rupture qu’il attribue à la mauvaise volonté du directeur général de l’entreprise.

A l’en croire, la gestion des comptes de l’OCC est devenue opaque et les mouvements de ces comptes sont difficilement traçables.

Le syndicat menace de recourir aux arrêts momentanées de travail si les autorités compétentes trainent à s’impliquer pour trouver une solution rapide à ce qu’il qualifie de « crise au sein de l’OCC ».

Mis en cause dans ce mouvement de grogne, le directeur général de l’OCC, Hassan Yengula, attribue le retard de paiement de ces trois mois de salaire à une perturbation informatique, ayant entrainé un retard dans la transmission des données aux clients redevables et à la baisse de recettes.

D’après lui, l’OCC dispose néanmoins des capacités pour payer les trois mois.

L’entreprise devrait en effet recouvrer en termes des factures à terme près de 70,3 millions des dollars américains, a-t-il indiqué.

Aux accusations d’opacité dans la gestion des comptes de l’OCC, Hassan Yengula indique que les délégués du syndicat de l’OCC reçoivent tous les jours  les états des comptes de la société, précisant par ailleurs qu’ « ils ne sont pourtant pas co-gestionnaires de l’OCC pour réclamer un dialogue  sur la gestion de l’entreprise ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)