Les journées « ville morte » paralysent les activités à Beni

Beni-ville.jpg

Plusieurs activités sont paralysées depuis lundi 14 décembre à Oicha et dans le secteur de Beni-Mbau au Nord-Kivu. La société civile locale y a décrété des journées « ville morte illimitées » pour protester contre l’insécurité à Beni.  

L’hôpital général de référence de la cité d’Oicha et tous les centres hospitaliers de la région fonctionnent au ralenti. Seuls les malades dont l’état de santé est très précaire sont pris en en charge, indiquent des sources locales.

Les autres malades se rendraient à la ville de Beni, située à une trentaine des kilomètres de la cité d’Oicha, à la ville de Bunia en Ituri pour se faire soigner.

Ces journées ville morte paralysent également les activités commerciales. Boutiques, magasins, écoles et petits commerces sont fermés depuis lundi.

Par ailleurs, les radios communautaires « Moto » et «Muungano » d’Oicha ne fonctionnement plus comme d’habitude faute d’électricité. La plupart des agents de la SNEL ont répondu à l’appel de la société civile et ne se présentent pas à leur lieu de service.

De son côté, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, promet de dépêcher d’urgence une mission du gouvernement provincial à Beni pour se pencher sur le problème posé par la société civile. ​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner