Bukavu: la population lynche un militaire

Vue panoramique de Bukavu.

La situation est restée tendue lundi 21 décembre matin à Bukavu (Sud-Kivu), au lendemain des manifestations violentes des habitants du quartier Kavumu. Le bilan fait état de deux morts,  dont un militaire tué par les manifestants, et au moins sept blessés.

La tension était perceptible lundi matin à Kavumu-centre, où les forces de l’ordre se sont employées pour empêcher tout attroupement, a indiqué l’administrateur de Kabare.

La population en colère a manifesté dimanche son mécontentement, après la mort d’un jeune homme d’une vingtaine d’années tué par un militaire en patrouille. Ce motard sortait d’un débit de boisson en compagnie de sa sœur et sa mère, selon des témoins.

Voulant se venger, cette population locale qui avait barricadé la route de l’aéroport à Kavumu-centre, est tombée sur un compagnon du présumé assassin et l’a été lynché.

Selon l’administrateur de Kabare, ce militaire est allé succomber à ses blessures à l’hôpital général de référence de Katana.

Entre-temps, le militaire présumé assassin est aux arrêts, rapportent les sources sécuritaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner