Haut Lomami: la société civile appelle à une bonne prise en charge des détenus

Des prisonniers attendant leur libération le 03/12/2013 à la prison militaire de Ndolo à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La société civile de Bukama appelle les autorités nationales et provinciales du Haut-Lomami «à tout faire» pour une bonne prise en charge des pensionnaires de la prison centrale de cette cité.

L’un des membres de cette structure a affirmé, jeudi 31 décembre à Radio Okapi, que ces prisonniers ne bénéficient pas de vivres et médicaments, deux mois après leur incarcération.

«Depuis novembre, il n’y a pas ravitaillement en alimentation, en produits cosmétiques et autres. Les prisonniers n’ont pas de quoi à manger. Nous nous demandons pourquoi un prisonnier doit rester affamé et abandonné à son propre triste sort» ? S’interroge Matthieu Lunda Ngandu.

Il a indiqué que les prisonniers de Bukama se retrouvent dans un état de santé précaire. Le chef de parquet secondaire reconnait cette situation. Il souligne qu’auparavant les prisonniers étaient pris en charge par le gouvernement provincial de l’ex-Katanga.

Actuellement, ce sont les membres de leurs familles qui leur apportent la nourriture.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner