Armel Katembera, de la blouse blanche au mouvement associatif

Hôpital sino-congolais le 9/07/2013 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Armel Katembera est une jeune médecin dans la province du Sud-Kivu. Depuis quelque temps pourtant, elle a décidé de laisser de côté sa blouse blanche pour s’occuper des conflits communautaires à Nyengesi. Elle travaille désormais dans des associations féminines de développement. Une décision qu’elle dit assumer pleinement.

« Nous avons trouvé qu’à Nyengesi, il y avait des stéréotypes identitaires qui entraînaient des conflits entre les communautés. Il  fallait y mettre fin car ça prenait de l’ampleur », explique la jeune médecin.   

Elle affirme avoir fait face à des commentaires sceptiques sur son choix qui ne l’ont pas découragée. Bien au contraire.

« Je fais ce que j’ai à faire car quand j’ai commencé, je n’ai pas demandé l’avis de quiconque. Je ne regarde que vers mes objectifs. Ce que les gens peuvent dire, je m’en fous. Je ne cède pas au découragement », confie-t-elle.

Depuis qu’elle a abandonné la médecine et embrassé la vie associative, elle estime qu’elle n’a rien perdu.

« Je me sens à l’aise dans la vie associative quand je discute avec les gens. Dans la médecine, je ne peux atteindre les objectifs que je me suis assignés. Ce qui m’intéresse, c’est ce que je fais maintenant », fait-elle savoir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner