Dialogue: « Tshisekedi est resté le même », selon Henri Thomas Lokondo

Le député Henri Thomas Lokondo lors d’une plénière à l’Assemblée nationale congolaise le 15/06/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Après le message de vœux d’Etienne Tshisekedi diffusé depuis Bruxelles où il est en convalescence, le député national de la Majorité présidentielle Thomas-Henri Lokondo estime que le président de l’UDPS, principal parti de l’opposition, « est resté le même ».

Dans une déclaration faite lundi 11 janvier à Radio Okapi, il indique que l’opposant historique est « constant dans sa pensée ».

Dans son message, M. Tshisekedi dit soutenir « le dialogue politique comme voie royale pour nous permettre de rebâtir le pacte républicain, […] de trouver les voies et moyens en vue de sortir de l’impasse politique actuelle ».

« Quand vous lisez son message dans son entièreté, Tshisekedi viendra avec un cahier de charge avec des termes de référence qui mettront tout à plat », commente- Thomas Lokondo.

Pour le député, il reviendra au comité préparatoire du dialogue politique de travailler sur les cahiers de charge des participants.

« Il ne faut pas avoir peur des cahiers de charge ou des termes de référence des uns et des autres. Nous devons les mettre tous dans un même paquet pour un débat de fond mais réaliste », propose-t-il.

Henry Thomas Lokondo souhaite que l’issue du dialogue réponde au besoin de « cohésion nationale avec comme toile de fond le respect de notre constitution ».

« Régler le contentieux électoral de 2011 »

Dans son message de vœux (dont il a lu une partie dans une vidéo), Etienne Tshisekedi est revenu sur la nécessité de la tenue d’un dialogue politique que soutient son parti alors que plusieurs formations de l’opposition y sont opposées.

« Quelle que soit l’hostilité, on finit toujours par le dialogue. C’est ainsi que je fais appel à tous ceux qui veulent le changement que nous soyons ensemble afin de trouver la solution adéquate à ce problème », déclare l’opposant.

Dans le message écrit qui accompagne la vidéo, Etienne Tshisekedi rappelle la position de son parti de voir le dialogue se tenir sous une médiation internationale à Kinshasa.

L’opposant fait part de sa détermination « à défendre la constitution et les délais qu’elle prescrit, à régler le contentieux électoral de 2011, à refondre la Ceni qui demeure le vecteur principal du dévoiement de notre processus électoral et démocratique ».

M. Tshisekedi, arrivé deuxième lors de la dernière présidentielle de 2011 remporté par Joseph Kabila, revendique la victoire et se considère comme le « président élu ».

Alors qu’il souhaite aux Congolais une bonne année 2016, l’opposant fait savoir que cette année qui commence est « de tous les espoirs ».

« Une année cruciale et décisive, une année qui permettra aux Congolais d’exprimer à travers les urnes leur engagement pour un Etat de droit », déclare-t-il.

Selon la constitution, les Congolais se rendre cette année aux urnes pour élire un nouveau chef de l’Etat. Le deuxième et dernier mandat de l’actuel président s’achève en décembre.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner