Marie Misamu: l’art dans l’âme

Capture d'écran d'une scène du film "Les habits neufs du gouverneur" dans lequel Marie Misamu a joué. Ph. Capture Youtube

Les hommages se succèdent depuis l’annonce samedi 16 janvier de la mort de la chanteuse Marie Misamu décédée, selon ses proches, d’un malaise cardiaque. Ses collègues et admirateurs la décrivent comme une artiste talentueuse et travailleuse.

Alors que son talent de chanteuse était unanimement reconnu, Marie Misamu, mère d'une fille, a également embrassé la carrière de comédienne. Elle a joué dans des téléfilms et a été l’un des personnages du film « Les habits neufs du gouverneur ».

Comment a-t-elle commencé ? Auprès de qui a-t-elle évolué ? Quels étaient ses projets ?

Retour sur la carrière de cette chanteuse-comédienne qui avait l’art dans l’âme.  

Septième d’une famille de huit enfants, Marie Misamu est née à Kinshasa le 16 novembre 1974.

C’est très jeune qu’elle entre dans le monde du Gospel. A 11 ans, elle devient choriste dans une église pentecôtiste à Kinshasa. Très vite, elle se distingue par sa voie décrite comme douce et merveilleuse par ses proches.

Sa carrière musicale décolle en 1996 avec la sortie de l’album « Dieu qui connaît Tout » de Debaba.  

Dans cet opus, Marie Misamu se distingue avec la chanson « Seigneur », devenue rapidement un succès. La chanteuse est découverte par le grand public.

Elle enchaine ensuite cinq albums dont les plus connus sont Mystère du voile I et II.

Marie Misamu venait de sortir un nouvel album, «  Mystère du voile III », quand elle est morte.

Dans sa carrière, elle a collaboré avec d’autres musiciens dont Charles Mombaya, Mike Kalambayi et Moïse Mbiye.

Musique, comédie et mode  

Quand on l’interroge au sujet de Marie Misamu, le comédien Bienvenue Tukebana, connu sous le nom de scène de « Caleb », parle d’un artiste complet. En plus de son talent, la chanteuse était également comédienne.

On la retrouve dans « Les habits neufs du gouverneur », une adaptation originale du célèbre conte d'Andersen réalisée en 2005 par le cinéaste congolais Dieudonné Mweze Ngangura.

Sa performance dans ce film lui vaut une année après une première collaboration  avec Caleb, responsable de la troupe théâtrale Cinarc. Marie Misamu joue dans un téléfilm dramatique.  

C’est en 2015 qu’elle décide de jouer régulièrement avec la troupe Théâtrale Cinarc.

Elle apparaît ainsi dans deux films produits par ce groupe en 2015 : « Sadakama » et « Ba mama Bokilo ».

La chanteuse devait également jouer dans « Bana Makangu » que le groupe Cinarc tourne actuellement à Kinshasa.

Elle envisageait également la production d’une série télévisée kinoise qui allait être diffusée en ligne, rapporte un de ses proches.

En plus de la Musique et de la comédie, Marie Misamu était également créatrice des modes, renseigne Caleb. 

« Elle était tout à fait complète. Elle était également une couturière de carrière. Tous les habits avec lesquels elle tournait ses clips étaient ses propres créations. Elle était également une très bonne décoratrice », rapporte le responsable du groupe Cinarc.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (58)
RDC (56)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (39)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)