Lubumbashi : l'ONG CDH demande la libération de Christopher Ngoy

Christopher Ngoyi, activiste des droits de l’homme le 10/02/2015 au ministère de l’Intérieur à Kinshasa lors de sa présentation à la presse par la police judiciaire. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Centre des droits de l’homme et du droit humanitaire (CDH) demande au ministre congolais de la Justice de libérer Christopher Ngoy. Dans un communiqué de presse publié jeudi 21 janvier à Lubumbashi (Haut-Katanga), cette ONG locale estime que cet activiste des droits de l’homme continue de croupir injustement dans la prison de Makala alors qu'il n'a pas violé la loi. 
Christopher Ngoy a été arrêté le 21 janvier 2015 à Kinshasa, en plein émeutes contre une disposition controversée de la loi électorale. Il est poursuivi notamment pour incitation à la haine raciale et atteinte à la sécurité intérieure de l’État.
Le directeur général de l’ONG CDH, Grégoire Mulamba, demande au ministre de la Justice de garantir l’indépendance du pouvoir judiciaire en libérant ce défenseur des droits humains.

«Ce que le CDH recommande aujourd’hui, c’est la libération pure et simple de Christopher Ngoy Mutamba puisque son dossier est en train de patauger, rien n’est fait. Il est à Makala. Il devient comme un détenu politique or ce n’est pas ça», affirme Grégoire Mulamba.

Il indique que la constitution de la RDC reconnait à tout citoyen, dont Christopher Ngoy, le droit de protester  au moment où rien ne marche.

«La liberté d’expression, la liberté de mouvement, la liberté de religion c’est notre constitution. Il n’est pas en dehors de la constitution. Il a fait son devoir où est l’infraction d’atteinte à la sureté de l’État ?», s’interroge-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner