RDC: pas d’amélioration économique significative attendue en 2016

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deo gracias Mutombo Mwana Nyembo le 27/11/2014 à Kinshasa lors de la clôture de la 20e réunion du comité des gouverneurs des banques centrale du Marché commun de l’Afrique de l’Est et Australe(Comesa). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les perspectives économiques de la RDC ne devraient pas s’améliorer significativement en 2016. Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, l’a fait savoir samedi 6 février à la presse lors de la clôture de la première réunion du comité de politique monétaire de cette institution bancaire en 2016.

En 2015, le taux de croissance économique de la RDC avait connu un recul de 1,8%, s’établissant à 7,7% contre 9,5% en 2014.

Deogratias Mutombo estime que la situation n’est pas prête de s’améliorer en 2016 à cause  notamment de la baisse des cours des matières premières.

Une situation qui a rendu les chefs d’entreprise moins confiants par rapport aux investissements en RDC, explique-t-il.  

Leur indice de confiance a affiché -4,9% en janvier 2016 contre  -2,7 en décembre 2015.

Selon le gouverneur de la BCC, le ralentissement de l’économie de la RDC s’explique aussi par l’absence de mécanismes de diversification des sources des revenus.

Pour lui, la solution à ce problème passe par l’appui au secteur agricole, en privilégiant la productivité et la transformation des produits pour plus des valeurs ajoutées.

A l’en croire, l’agriculture emploie plus de 60% des Congolais. D’ailleurs, argumente-t-il,  la lutte contre la pauvreté passe par l’amélioration des revenus agricoles.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner