Kinshasa : l’avocat d’une dame tuée par la police réclame 8 800 USD pour les funérailles

Vue de la morgue centrale de Kinshasa le 13/04/2015 lors de la journée porte ouverte à la morgue centrale de Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

L’avocat conseil de la famille de Marie-Jeanne Ashingo réclame à la Police nationale congolaise (PNC), une assistance financière de 8 800 dollars américains, pour organiser les funérailles de cette dame, tuée par un policier à Masina (Kinshasa), le 24 décembre 2015.

Depuis sa mort, son cadavre est conservé à la morgue de l’Hôpital général de référence de Kinshasa.

Sa famille dit ne pas disposer de moyens pour organiser les obsèques.

« Jusqu’au jour d’aujourd’hui, les démarches que nous avons menées auprès des autorités de la police et du ministère de l’Intérieur n’ont pas abouti. Le corps de la victime traine encore à la morgue de l’hôpital général de Kinshasa », a déclaré mardi à Radio Okapi, Me Antoine Stany Dikomo.

Selon lui, Mme Marie-Jeanne Ashingo a été tuée par un célèbre policier du nom de Bamungwabi.

De son côté, le commissaire provincial de la PNC pour la ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama, demande à l’avocat conseil de la victime « de suivre la procédure requise en la matière ».​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (69)
Ceni (56)
Ebola (51)
FARDC (46)
Monusco (39)
Beni (39)
Caf (36)
Kinshasa (34)
Vclub (28)
Mazembe (26)
Sécurité (22)
Lamuka (21)
FCC (20)