Kisangani : manifestation des veuves militaires pour réclamer leurs pensions de survie

Des femmes lors de la marche de protestation le 02/12/2014 à Kinshasa contre le rapport de Human Right Watch(HRW) accusant la police congolaise d’avoir violé les droits de l’homme lors de l’opération Likofi. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une cinquantaine de veuves des militaires de la 31eme région militaire sont descendues dans la rue à Kisangani mercredi 24 février pour réclamer leurs pensions de survie. Sur la route menant vers le quartier général de la 31eme région militaire à Kisangani, elles battaient du tambour « presque déshabillées » pour faire entendre leurs voix.

La veille, elles avaient pris d’assaut les locaux de la FBN Bank à Kisangani et cassé les vitres  des portes d’accès de la banque.  

Selon la représentante de ces veuves, ces actions sont menées pour protester contre le non- paiement, par les autorités militaires de ce camp, de deux mois de leurs pensions de survie pour les mois de janvier et  février 2016, a-t-elle précisé.

A l’en croire, ces femmes voulaient à travers ces actes exprimer également leur ras-le-bol après plusieurs promesses non tenues sur le paiement de ces pensions de la part de la hiérarchie militaire de la région. Plus de 400 veuves militaires seraient dans cette situation.

«Nous souffrons avec nos enfants qui ne vont plus à l’école», s’est plainte l’une d’entre elles.

De son côté, le commandant de la 31eme région militaire, le général Basekayi  attribue le retard du versement de ces pensions à la décision du secrétariat général de la Défense nationale de transférer les listes des militaires inactifs des FARDC à la défense nationale. De nouvelles listes sont en cours d’élaboration et seront bientôt envoyées dans des banques pour un éventuel paiement de ces arriérés, a-t-il promis, invitant ces veuves militaires au calme.     

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner