RDC : un réseau de présumés recruteurs des ADF démantelé à Beni

Beni-ville.jpg

Les services de sécurité du territoire de Beni ont appréhendé deux hommes et une femme qu’ils suspectent d’appartenir à un réseau de recrutement des ADF, les rebelles ougandais auteurs de nombreuses tueries dans ce territoire du Nord-Kivu. 

L’un des hommes arrêtés dans la commune de Rwenzori reçoit régulièrement des recrues ADF en provenance de l’Ouganda et d’autres villes de la RDC et les acheminent dans la brousse où s’entrainent les ADF, indiquent des sources sécuritaires de la ville.

Le même homme serait également à la tête du réseau de ravitaillement des rebelles en nourriture et produits pharmaceutiques. La femme arrêtée est présentée par les mêmes sources comme la fille d’un responsable rebelle ADF. Elle a été appréhendée dans un premier temps en décembre dernier par les services de sécurité ougandais avant de s’échapper. L’auditeur militaire de garnison de Beni affirme avoir lancé une enquêté sur ce dossier.

Les services de sécurité affirment s’employer pour l’heure à identifier les véhicules de transport, officines pharmaceutiques et dépôts des vivres qui collaboreraient avec les personnes interpellées.

Les ADF sont accusés d’être les auteurs des massacres de plus de 400 personnes dans le territoire de Beni. Des crimes odieux qu’ils commettent le plus souvent avec des armes blanches.

Alire aussi : Beni: un hélicoptère de la Monusco attaqué par des présumés ADF

La collaboration entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les casques bleus de la Monusco dans la lutte contre les ADF suspendue l’année dernière a repris. 

Le commandant de la force de la Monusco, le général sud-africain Derrick Mgwebi récemment nommé à la tête des troupes onusiennes s’est rendu jeudi à Beni pour y évaluer la situation sécuritaire. Il a rappelé que les casques bleus vont lutter contre tous les groupes armés présents en RDC. 

« La mission de la Monusco est de protéger les populations civiles. Une autre partie du mandat consiste à lutter contre les groupes armés. Et selon mon constat sur terrain, il est possible de vaincre les ADF. Le défi qui se presente a nous est d’améliorer la collaboration avec les FARDC parce que les ADF portent le même uniforme que les FARDC. Les ADF se retrouvent également dans les zones de couverture des FARDC. Pour que nous puissions réussir nous devons collaborer plus étroitement avec les FARDC. Ma première priorité est de comprendre les ADF, les FDLR, les FNL. Ce sont les principaux groupes armés  que nous avons à combattre», a déclaré le général Mgwebi.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner