Nord-Kivu: Julien Paluku salue le retour volontaire des déplacés à Ikobo

Des déplacés fuyant des affrontements dans l'Est de la RDC (Juillet 2012)

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, se réjouit du retour volontaire des ménages dans les villages du groupement Ikobo. Ces familles avaient trouvé refuge dans la cité de Miriki depuis le mois de décembre dernier.

Pour le gouverneur, ce retour volontaire est la conséquence du déploiement de l’armée dans cette zone.

A (re) Lire: Nord-Kivu: l'armée se déploie à Ikobo

Neuf cents ménages ont déjà regagné leurs habitations. Les derniers déplacés, environ une cinquantaine de familles, ont quitté le camp de Miriki vendredi 18 mars à midi, affirme l’administrateur du territoire de Lubero.

La plupart de ces personnes retournent dans la partie Nord du territoire de Walikale notamment à Buleusa et Bukumbirwa.

«C’est avec joie que j’annonce le retour des déplacés qui étaient dans le camp de Miriki près de la base de la Monusco. Aujourd’hui, avec nos forces armées qui ont été déployées sur le terrain, tout le monde se sent en sécurité. C’est la raison pour laquelle les gens rentrent dans leurs champs pour vaquer à leurs occupations», indique Julien Paluku.

Des sources locales indiquent cependant que la situation humanitaire des familles qui retournent dans leurs localités est difficile. Certains anciens déplacés sont malades alors que d’autres présentent des signes de malnutrition.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner