Elections de gouverneurs : campagne sur fond de chantage à Mbandaka, selon Thomas Lokondo

Le député Henri Thomas Lokondo le 06/01/2015 au palais du peuple à Kinshasa, siège du parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompeengo

Jean-Claude Baende, l’un des trois candidats au poste du gouverneur de la nouvelle province de l’Equateur, a démarré mardi 22 mars la campagne électorale devant les députés provinciaux à l'hémicycle de l'Assemblée provinciale à Mbandaka. Le député de la Majorité Henri-Thomas Lokondo a dénoncé le chantage que subiraient les députés provinciaux pour voter en faveur de Jean-Claude Baende.

ce dernier s’est présenté comme le candidat du Chef de l’État et a demandé pardon aux députés provinciaux pour ses erreurs du passé, promettant de faire mieux s’ils lui donnaient une nouvelle chance. Ancien gouverneur de l’Equateur, Baende avait été limogé pour mauvaise gestion.

Des sources locales indiquent qu’une délégation de la Majorité présidentielle (MP), venue de Kinshasa, a également battu campagne, lors de cette première journée pour le compte du candidat Baende devant les députés.

Il s’agit du secrétaire général-adjoint de la MP Koko Nyangi ainsi que des députés Emmanuel Shadari et Lumanu. D’après les mêmes sources, ces cadres de la MP ont développé un discours d’intimidation devant les députés. Une attitude que dénonce le député national Henri-Thomas qui les accuse d’avoir battu illégalement campagne au sein de l’hémicycle avec un discours de chantage et menace à l’encontre des députés qui ne voteront pas le candidat de la majorité.

« Cette délégation vient au nom du chef de l’Etat avec menace, intimidation et chantage en convoquant le bureau de l’Assemblée, les députés alors qu’ils n’ont pas cette qualité et battre campagne pour le candidat de la MP. Et menacer les députés en disant si vous ne votez pas le candidat du chef de l’Etat, l’Assemblée provinciale sera fermée et dissoute et vous, vous allez rentrer faire les champs et la pêche », rapporte l’élu de Mbandaka qui indique avoir saisi la présidence de la République et le président de l’Assemblée nationale pour que l’honneur et la dignité soient promus durant cette campagne.

Thomas Lokondo indique avoir fait le déplacement de Mbandaka afin de militer pour que les députés provinciaux choisissent le candidat qu’ils jugent compétents pour diriger la province de l’Equateur.

Les deux autres candidats Boika Monzoy du MLC et l’indépendant Tony Bolamba entrent en lice en principe ce mercredi.

La campagne électorale des candidats gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles provinces va durer trois jours. Elle est fixée par la Ceni du 22 au 24 mars. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner