RDC: les députés divisés sur l’instruction de l’affaire visant leurs trois collègues

Palais du Peuple, siège du parlement, le 20/01/2015 à Kinshasa lors de la présentation du projet de loi électorale au sénat. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les avis des députés sont partagés au sujet de l’instruction de l’affaire qui vise leurs collègues Samy Badibanga, Muhindo Nzangi et Fabien Mutomb accusés de « faux et usage de faux ».

Des sources proches de l’Assemblée nationale renseignant que les trois députés ont été convoqués par le procureur général de la République.

Des convocations seraient arrivées mercredi au bureau de la chambre basse du Parlement.

 Cette affaire suscite des réactions diverses parmi les députés.

Mukingi Oswald, député de la Majorité présidentielle, souhaite que la justice et le bureau de l’Assemblée nationale respectent la procédure en la matière.

Au sein du groupe parlementaire UDPS et alliés dont Samy Badibanga est le président, des  élus parlent d’une affaire politique, soulignant que cette démarche vise à museler l’opposition parlementaire.

Ils rappellent qu’une procédure avait été initiée le 10 décembre dernier pour la levée de l’immunité de ces trois députés nationaux. Ils font savoir que la plénière avait convenu de mettre en place  une commission pour écouter les députés mis en cause. Cette commission qui n’a pas été mise en place.

 D’autres députés nationaux disent attendre d’être informés de cette affaire en plénière, avant de se prononcer.

 Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a officiellement informé les députés membres de la conférence  des présidents que le Procureur général de la République était désormais autorisé à instruire le dossier qui l’oppose à Samy Badibanga, Muhindo Nzangi et Fabien Mutomb.

 A lire aussi : RDC: le PGR demande la levée de l’immunité de 3 députés de l’opposition

 Cette affaire fait suite à une plainte du député de l’opposition Tutu Yala, remplaçant de Diomi Ndongala à l’hémicycle. Tutu Yala aurait accusé Muhindo Nzangi, Fabien Mutomb et Samy Badibanga, initiateurs d’une motion de défiance contre le bureau de l'Assemblée nationale, d’avoir placé son nom au bas de ce document et signé à sa place.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner