Snel: «La production dans notre pays a un niveau limité», affirme Eric Mbala

Eric Mbala, ADG de la Snel. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Directeur général de la Société nationale d’électricité (Snel), Eric Mbala reconnait que la faible production de l’énergie électrique en RDC.

Il l’a dit, jeudi 31 mars, au terme d’une visite d’inspection au barrage Inga (Kongo Central), en présence de la délégation de la compagnie chinoise «Trois Gorges ».

«La production installée dans notre pays a un niveau limité pendant que la demande est très très élevée. Inga (Ndlr: le barrage) ne reflète que 44% du potentiel hydro électrique du pays et il y a encore 56% éparpillés à travers le pays», a souligné Eric Mbala.

Le Directeur général de la Snel a également exprimé l’intention de son entreprise de collaborer avec la firme chinoise «Trois Gorges» pour mettre en œuvre d’autres infrastructures d’électricité en RDC.

«Il est tout à fait naturel pour nous la Snel qui sommes l’opérateur majeur dans le pays de pouvoir collaborer avec un tel géant pour l‘expérience, pour toutes les ressources que compte ce géant et qui pourraient être pour nous une grande référence», a poursuivi Eric Mbala.

A (re) Lire: Kinshasa : les coupures d’électricité compliquent le traitement des malades hospitalisés

La Snel annonce des mesures pendant que la plupart des communes de Kinshasa continuent de déplorer des délestages prolongés et coupures intempestives de l’électricité, malgré la mise en service fin mars dernier du groupe G26 sur le site d’Inga.

Ce groupe a été installé pour alimenter spécialement la capitale congolaise.

Avec la mise en route de ce groupe, qui était tombé en panne depuis janvier dernier, la situation de la desserte électrique devrait pourtant s’améliorer à Kinshasa.

La directrice commerciale de la Snel attribue la persistance du délestage et des coupures intempestives de l’électricité à la surcharge des cabines électriques, au délabrement du réseau de distribution de la Snel ainsi qu’à l’augmentation sensible de la demande par rapport à 2011.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner