Le prix du carburant a pris de l’ascenseur chez les « Kadaffi »

Un vendeur des carburants communément appelés « Kadaffi » œuvrant sur l’avenue de poids lourds à Kinshasa-Kingabwa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le prix du carburant a augmenté à Kindu au Maniema. Des sources locales rapportent que le litre d’essence est passé de 1 200 FC (1.31 USD)  à 2 000 FC (2.18 USD).

Les revendeurs en détails des produits pétroliers communément appelés « Kadhafi » parlent de la rupture des stocks.

Jacques Wazabula, leur représentant indique qu’ils ont été escroqués par un fournisseur basé à Kisangani (Tshopo). Ce dernier a disparu après avoir empoché l’argent de plusieurs Kadhafi.

Face à cette situation, ceux qui gardaient un peu de stock ont profité de la pénurie sur la ville pour augmenter le prix du litre d’essence.

Quelques revendeurs en provenance des provinces du Nord et Sud-Kivu tentent de suppléer, mais la quantité apportée ne couvre pas les besoins des consommateurs.

Cette situation a pour conséquence, la hausse du prix de la course à moto.

Il est passé de 500 FC (0.54 USD) à 1 000 FC (1.09 USD).​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner