Insécurité à Mont-Ngafula : la population demande la protection de la communauté internationale

Paysage urbain de la ville de Kinshasa, 2004.

Les habitants de la commune de Mont-Ngafula demandent à la communauté internationale de les sécuriser face aux cas des braquages enregistrés depuis un mois dans cette municipalité. Dans leur déclaration jeudi 21 avril à Radio Okapi, ils estiment que les autorités congolaises ne prennent plus leurs responsabilités en mains.

« La dernière résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, 2277 dit qu’il faut protéger les citoyens congolais et nous méritons cette protection parce que ça ne va pas ici à Mont-Ngafula. Nous demandons à la communauté internationale de nous sécuriser si les autorités congolaises ne prennent pas leurs responsabilités en mains », affirme Alain Botoko, un habitant de cette municipalité.

Depuis plus d’un mois, des coups de feu sont entendus régulièrement au quartier Masanga Mbila, dans la commune de Mont-Ngafula. Des bandits armés ont attaqué plusieurs habitations dans la nuit de mercredi à jeudi 21 avril entre minuit et trois heures du matin. Les mêmes faits ont été constatés la veille.

« Il y a plus d’un mois que des hommes armés menacent la quiétude de la population. Nous vivons dans une situation d’insécurité totale », déplore Alain Botoko.

Pour sa part, le commissaire de la police ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama, assure la population de Mont-Ngafula que ses unités travaillent jour et nuit pour mettre la main sur les criminels.

Il indique que des coups de feu entendus cette nuit était due à une opération policière qui a permis de mettre la main sur quelques présumés bandits.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner