RDC: l’ACAJ demande la libération de Vano Kiboko

Georges Kapiamba, président d’Acaj le10/09/2015 à Kinshasa lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Association congolaise pour l’accès à la justice(ACAJ) demande au directeur de la prison de Makala de libérer Vano Kiboko, arrêté en décembre 2014 et condamné à seize mois de prison par le Tribunal de Grande instance de Kinshasa. Le président de cette ONG, Georges Kapiamba,  dénonce la détention arbitraire de l’ancien député, affirmant qu’il devrait être libéré le 29 avril dernier.  
 
« Le directeur de la prison sait très bien que l’article 113 du code pénal congolais prescrit qu’à l’expiration de la peine, toute personne qui était mise en détention doit être immédiatement libérée sans aucune formalité. Donc, il ne peut pas attendre un quelconque avis du ministre de la Justice. Et en se comportant de la sorte, il s’expose aux poursuites judiciaires pénales parce que là il s’est rendu coupable de détention arbitraire de Mr Vano Kiboko », dénonce le président de l’ACAJ.
 
Il recommande au ministre de la Justice de ne pas donner des injonctions au directeur de la prison. 
 
« La loi ne lui reconnaît aucun rôle, aucune prérogative en cette matière », fait savoir Georges Kapiamba.
 
De son côté, le directeur de la prison centrale de Makala, colonel Kapisa, évoque le respect de la procédure.
 
« On ne peut pas faire des choses de manière bâclée, il faut suivre la procédure », déclare-t-il.
 
« Vano Kiboko étant présentement à la prison militaire de Ndolo, il faut qu’il y ait une lettre de son transfert à Makala où il se trouvait auparavant. Et c’est à Makala qu’il devra être libéré », explique-t-il.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner