Sud-Ubangi: 3 chefs de division suspendus et traduits en justice

José Makila, gouverneur du Sud-Ubangi, lors de la sortie officielle de son parti, l'Alliance des Travaillistes pour le Développement (ATD), ce 13/04/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Trois chefs de divisions provinciales sont suspendus, assignés à la résidence surveillée et mis à la disposition de la justice, pour spoliation du patrimoine public. Il s’agit de l’une des décisions prises au cours du conseil des ministres du gouvernement provincial du Sud-Ubangi, vendredi 6 avril, présidé par le gouverneur José Makila.

Les chefs de division suspendus sont ceux des Affaires foncières, du cadastre et celui  de l’Urbanisme et Habitat. Ils ont été mis en cause dans un rapport d’enquête sur la spoliation et la vente du patrimoine foncier et immobilier de l’Etat.

Selon le porte-parole du gouvernement provincial,  Ruben Kpenemo, la ville de Gemena, le siège des institutions provinciales du Sud-Ubangi, a été dépossédé d’une grande partie d’immeubles et terrains de l’Etat. Il devient difficile, dans ces conditions, d’installer correctement les services publics et d’octroyer des résidences de fonction aux nouvelles autorités.

Cette situation est consécutive à la spoliation et la vente du patrimoine foncier et immobilier de l’Etat. A cet effet, le gouverneur de province avait institué une commission mixte pour évaluer la situation sur le terrain, qui a mis en cause ces chefs de division.

C’est ainsi que le conseil des ministres, qui a examiné ce rapport, a pris la mesure conservatoire de leur suspension immédiate et l’ouverture d’une poursuite par la justice à Gemena, en attendant qu’ils soient déférés devant le parquet général à Mbandaka.

Suite également à la tentative de fuite par le chef de division du cadastre, à l’aide de faux documents, le conseil leur a encore interdit tout mouvement de sortie de la province.

Enfin, le gouverneur José Makila dit avoir décidé de l’annulation de tous les arrêtés de désaffectation des biens publics concernés, qui étaient signés par les deux derniers gouverneurs de l’ex-Equateur. A travers ces arrêtés, selon lui, ces patrimoines de l’Etat ont été spoliés. 

José Makila s’est engagé à remettre de l’ordre dans le domaine foncier, lancer la modernisation de la ville de Gemena et donner aux nouvelles institutions le cadre nécessaire pour leur fonctionnement.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)