Massacre de Beni : le commandement de l’opération « Sokola I » délocalisé

Des officiers des FARDC sillonnent la zone frontalière avec le Rwanda où des militaires congolais et rwandais se sont tirés dessus le 3 novembre 2012 (Photo Sylvain Liechti). © MONUSCO/Sylvain Liechti

Le commandement militaire des opérations « Sokola I » sera délocalisé de la ville de Beni vers le « triangle de la mort » compris entre Mbau, Kamango, et Eringeti, dans le territoire de Beni, a annoncé samedi 7 mai à Beni, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku.
« Le commandement va être délocalisé de Beni vers les profondeurs pour lui permettre d’être plus proche des lieux où se déroulent ces activités criminelles et ainsi épargner les populations qui sont dans les grandes agglomérations, ou d’autres dispositions viennent d’être prises à travers des commandements qui viennent d’y être installer », explique le chef de l’exécutif provincial.

Cette délocalisation permettra de faire face aux nouveaux cas des massacres des civils enregistrés la semaine dernière dans cette zone.
Julien Paluku affirme que cette décision a été prise par le commandant suprême des FARDC après  l’évaluation de la situation sécuritaire sur terrain pour empêcher les massacres des civils par les présumés ADF dans les grandes agglomérations du territoire de Beni.
« C’est une décision qui vient du commandant suprême de nos  Forces armées à travers l’Etat-major général au regard de l’évaluation de la situation sur terrain, mais également à l’écoute de la population », s’est  justifié  le gouverneur du Nord-Kivu.

Julien Paluku révèle qu’il a réuni, grâce aux rencontres avec les responsables locaux, des éléments pouvant permettre aux FARDC de mettre fin à ces massacres. «  J’ai rencontré tous les chefs locaux à partir des villages jusque aux secteurs et ces chefs locaux nous ont donné des éléments essentiels qui vont éclairer la lanterne de nos militaires », espère-t-il.
Julien Paluku a aussi décidé de s’installer provisoirement à Beni Ville.

Au moins 17 personnes ont été tuées mardi 3 mai 2016 par des présumés rebelles ADF à Minibo et Mutsonge, deux quartiers situés au Nord-Est de la ville de Beni au Nord-Kivu. En réaction à ces nouveaux massacres, la société civile de Beni déplore ce qu’elle qualifie de négligence de la part des FARDC et des troupes de la Monusco, dont les bases, d’après elle, sont situées non loin des lieux des massacres.

Des députés nationaux élus du Nord-Kivu avaient boycotté vendredi 6 mai la plénière à l’Assemblée nationale pour protester contre l’insécurité dans cette province où de nouveaux massacres des civils ont été récemment recensés. Les députés nationaux du Nord-Kivu déplorent le peu d’intérêt que portent les autorités à la question de l’insécurité dans la partie Nord de leur province.

Délocalisation tardive
Le président de la Société civile du territoire de Beni qui réagissait à l’annonce du gouverneur de la Province du Nord-Kivu Julien Paluku de délocaliser le commandement militaire des opérations Sokola I vers Mbau, Kamango, et Eringeti, pour protéger les populations civiles, estime que cette décision intervient tardivement.
« Ça fait plus de six mois que nous avons demandé la délocalisation momentanée du commandement des opérations Sokola I a Oicha, une façon de se rapprocher de ce triangle de la mort pour une réaction rapide au cas où il y a des problèmes. Malheureusement on nous a compris en retard. Il va falloir qu’on prenne des dispositions globales sur toute la zone Sokola I, pas seulement Eringeti », s’est-il plaint.

Teddy Kataliko recommande l’organisation d’une évaluation des opérations militaires contre les rebelles Ougandais de l’ADF pour prendre les dispositions efficaces et  globales sur toute l’étendue du territoire de Beni.
« Nous demandons au gouverneur qui est encore dans la zone, d’organiser plutôt une évaluation des opérations militaires et qu’ensemble on relève les points forts de ces opérations mais aussi les points à améliorer.

Il propose que cette évaluation se passer entre le gouvernement provincial du Nord Kivu, les Fardc, la Monusco et les différentes couches de la société civile.
Le gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku indique qu’il attend d’abord faire rapport au gouvernement central sur le constat fait sur terrain assorti des propositions pour faire face à l’insécurité dans le territoire de Beni.
 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (70)
FARDC (65)
Djugu (43)
Léopards (42)
FCC (34)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)