RDC: le député Martin Fayulu serait arrêté à Bandundu, accusent les Fonus

L’opposant congolais Martin Fayulu, lors d’un rassemblement politique le 15/09/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député national Martin Fayulu est arrêté, samedi 14 mai en début d’après-midi, par les services de sécurité dans le Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu. Une information que dément la maire de la ville.

Selon le président du parti de l’opposition Forces novatrices pour l’unité et la solidarité (FONUS), Joseph Olenghankoy Mukundji, l’élu de Kinshasa a été appréhendé pendant qu’il venait d’entrer dans la ville par véhicule via Kikwit, accompagné de nombreux de ses sympathisants.

«Martin Fayulu était attendu, comme tout le monde le sait, à Bandundu-ville depuis plus d’un mois. Il a donné les bruits comme il allait par avion, les services sont allés à l’aéroport pour l’attendre. Pendant ce temps, lui a pris la route via Kikwit et a fait son entrée à Bandundu-ville depuis cet après-midi. On l’a intercepté juste après la tribune officielle de Bandundu, on l’a arrêté, on lui a ravi les moyens de communication et on l’a jeté dans une voiture des services de renseignement qui est partie vers une destination inconnue», a dénoncé Joseph Olenghankoy.

Le président des FONUS condamne cette arrestation, rappelant que la fonction du député est sacrée.

«Nous condamnons fermement et demandons sa libération immédiate», a-t-il poursuivi.

La maire de Bandundu-ville, Zozo Lola Masikini, dément ces affirmations. Elle précise que Martin Fayulu n’est pas aux arrêts:

«Monsieur Fayulu est un député national, il est venu à Bandundu, c’est chez lui. Il a été escorté par sa base jusqu’à leur siège. Il n’a pas été inquiété. Moi personnellement, accompagnée de mon adjoint ainsi que le comité de sécurité, on l’a ramené jusques là où il doit passer la nuit».

Elle a cependant affirmé avoir interdit à Martin Fayulu de tenir directement un meeting sans avoir au préalable l’autorisation des autorités urbaines.

Radio Okapi a tenté en vain de joindre le député de Kinshasa car son téléphone demeure toujours éteint.

Cet incident survient trois mois après que le parti de Martin Fayulu Madidi, Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDE) avait accusé la police d’avoir dispersé une centaine de ses militants partis accueillir son président à l’aéroport de Bandundu-ville.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)