Insécurité à Beni : les députés du Nord-Kivu prêts à renoncer à leurs mandats

Une séance de travail en commission des députés élus de Nord Kivu au Palais du Peuple Kinshasa/RDC, le 20/02/2012, Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Les vingt-sept députés élus du Nord-Kivu qui ont récemment boycotté les séances plénières à l’Assemblée nationale menacent de quitter définitivement l’hémicycle, si le gouvernement ne trouve pas de solution à l’insécurité qui sévit dans la ville de Beni. Dans une déclaration faite mercredi 18 mai à Radio Okapi, ils disent accepter « d’être égorgés avec les autres ».

« Nous, les élus du Grand Nord, sommes en train d’examiner la demande de la société civile du Nord-Kivu selon laquelle il faut que nous puissions démissionner. Si l’insécurité à Beni n’inquiète personne, il y a possibilité de quitter Kinshasa et aller vivre dans nos villages », a affirmé le président du caucus des députés nationaux du Grand Nord, Jérôme Lusenge.

Les députés du Nord-Kivu déplorent le silence des institutions publiques face à cette situation alors que les populations de Beni, Kanyabayonga, Erengeti, Butembo et Lubero ont observé mercredi une journée de  deuil, de leur propre initiative.

« Si nous continuons à voir que ça n’inquiète personne et bien, nous allons accepter qu’on nous égorge avec les autres car la question n’est pas ethnique», a martelé Jérôme Lusenge.

Ces députés reprochent également à l’Assemblée nationale de ne pas privilégier les problèmes des habitants de la partie Est de la RDC.

La semaine dernière, ces 27 députés avaient boycotté la plénière à l’Assemblée nationale pour protester contre l’insécurité dans cette province où de nouveaux massacres des civils ont été enregistrés.

Des députés d’autres provinces avaient accompagné ceux du Nord-Kivu dans cette démarche pour exprimer leur solidarité à toute la population de Beni.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner