RDC : l’ONU appelle le gouvernement à autoriser les manifestations pacifiques

Le Président Joseph Kabila et le Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki Moon à l’ouverture des travaux de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) à Kinshasa, le 24/02/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé mardi sa préoccupation concernant une «série de mesures prises par le gouvernement de la RDC depuis janvier 2015 pour réduire l'espace démocratique dans le pays avant les élections.»

« Compte tenu du climat inquiétant, nous demandons au gouvernement d'autoriser le déroulement de manifestations pacifiques et de veiller à ce que les forces de l'ordre n'aient pas recours à un usage inutile ou excessif de la force lors de ces manifestations », a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.

Le HCDH a également demandé aux autorités congolaises d'engager un dialogue constructif avec l'opposition et de veiller à ce que les droits de tous les Congolais à participer aux affaires publiques de leur pays soient respectés, plutôt que de chercher à supprimer la dissidence.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est pour sa part déclaré mercredi profondément préoccupé par les informations faisant état de tensions politiques grandissantes en République démocratique du Congo en lien avec l'incertitude qui persiste autour du processus électoral.

«Le Secrétaire général appelle au strict respect des libertés et droits fondamentaux consacrés par la Constitution. Il exhorte toutes les parties à faire preuve de retenue et à exprimer leurs opinions pacifiquement, y compris dans le cadre des manifestations prévues ce 26 mai 2016», a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

«Le Secrétaire général appelle tous les acteurs politiques congolais à placer les intérêts de leur pays au-dessus des leurs en s'engageant de manière constructive dans un dialogue politique visant à résoudre pacifiquement leurs divergences», a-t-il ajouté. « Il les exhorte à coopérer pleinement avec le facilitateur du Dialogue national inclusif de l'Union africaine, M. Edem Kodjo, et il réitère le plein appui de l'Organisation des Nations Unies à ses efforts ».

De nombreux regroupements de l’opposition ont appelé a des manifestations pacifiques jeudi 26 mai dans plusieurs villes du pays pour demander aux autorités de respecter les délais constitutionnels pour l’élection présidentielle prévue fin novembre et manifester la solidarité envers la population de Beni victime des tueries à répétition depuis deux ans. La marche de l’opposition a été autorisée à Kinshasa et interdite dans certaines provinces dont le Haut-Katanga et le Nord-Kivu.

Avec un.org 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner