Kamina : une tension perceptible à la suite du délogement forcé d’un magistrat

Tribunal de paix de kasa-vubu. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une tension était perceptible, mercredi 8 juin, à Kamina (Haut-Lomami)  entre les agents des services des sécurités d’une part, et d’autre part les magistrats du parquet et les militaires commis à la garde de la maison du président du Tribunal militaire.

A la base, renseignent des sources locales, la tentative de délogement forcé d’un magistrat par les agents des services de sécurité.

Alertés,  les militaires  commis à la garde de la maison du président  du Tribunal militaire voisin au magistrat  sont arrivés sur le lieu et une bagarre s’en est suivie.

Les policiers du  parquet dépêchés sur place ont arrêté trois agents des services de sécurité. Deux ont été condamnés à 30 mois de prison et l’autre à 60 mois pour violation de domicile et coups et blessures volontaires, après avoir été conduits au tribunal. 

Juste après, ces agents ont été conduits à la prison et sur le chemin de retour, leurs collègues ont tendu une embuscade au magistrat et à toute sa délégation, rapportent les  sources sur place à Kamina.

Elles ajoutent que trois agents du parquet sont aussi arrêtés dans les bureaux des services de sécurité, en représailles. 

Pour sa part, le gouverneur de la province du Haut-Lomami en séjour à Lubumbashi dit attendre le rapport avant de se prononcer.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner