Motion de censure contre Matata Ponyo : 86 signatures déjà collectées

Le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyon Mapon lors d’une plénière au Senat. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député national Crispin Mbindule a initié une motion de censure contre le Premier ministre Matata Ponyo. Il a indiqué, mercredi 15 juin, que quatre-vingt-six signatures sont déjà collectées sur les cent vingt-cinq prévues.

« La motion de censure dont je suis l’initiateur a commencé par une question orale avec débat qui s’est transformée en motion de censure contre le Premier ministre. Pour que cette motion soit déposée, il nous faut 125 signatures, selon notre règlement intérieur. Nous avons atteint 86 signatures, donc la motion n’a pas été déposée, elle va continuer la session prochaine », a affirmé le député Crispin Mbindule.

Selon lui, cette initiative n’est pas un acharnement personnel contre le Premier ministre, mais c’est un problème de tous les députés et de la population que les élus représentent.

« Ce n’est plus mon problème avec le gouvernement. Les 86 députés qui ont accepté de signer sont convaincus de cette motion. Je ne m’acharne pas contre la personne de Matata ; je suis contre la façon de gérer la chose publique dans notre pays parce que la population souffre. Et quand je pose une action de contrôle ou de sanction, ce n’est pas sur ma demande personnelle. C’est la population parce que moi je vis avec le petit peuple», a expliqué le député Mbindule de l’UNC, un parti de l’opposition.

La session parlementaire de mars se clôture ce mercredi 15 juin. Si le député Mbindule parvient à collecter 125 signatures, la motion pourra être introduite à la session de septembre prochain.

En attendant, plusieurs matières sont encore en cours d’examen tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat. La cérémonie de clôture dans les deux chambres du parlement ne pourra intervenir qu’après avoir traité les multiples matières à l’ordre du jour.

Le député Mbindule est l’auteur de la question orale avec débat adressée en avril dernier à Matata Ponyo. Sa question était relative au bilan des quatre ans de la gestion du Premier ministre.
Dans sa réponse, Matata Ponyo s’est notamment félicité des améliorations enregistrées dans le secteur non agricole où, selon lui, le taux d’emplois est passé de 36,1% à 43,5% entre 2005 et 2012, soit une hausse de 7%.

Après la réponse du Premier ministre à sa question orale, le député national Crispin Mbindule Mitono avait annoncé une motion de défiance contre Matata Ponyo. Il a jugé négatif le bilan de l’action du gouvernement ces quatre dernières années.​
 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner