Sanctions contre Kanyama: réactions contrastées de l’ASADHO et du Café kinois

Le général Célestin Kanyama de la Police nationale congolaise (PNC) le 05/12/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Association africaine pour la défense des droits de l’homme (ASADHO) se réjouit des sanctions financières prises par le trésor américain contre le général Célestin Kanyama, commissaire provincial de la police à Kinshasa alors que le Café Kinois, une organisation qui se présente comme un mouvement citoyen prévoit une marche de soutien au général sanctionné.

Les sanctions infligées au général Kanyama constituent l’aboutissement des plaidoyers menés par les organisations de la société civile congolaise, a estimé Jean-Claude Katende, president de l’ASADHO.

Satisfait de cette décision américaine, il a plaidé pour que ces sanctions soient également prises par les autres pays partenaires à la RDC et élargies à toutes les personnalités politiques qui bloquent le processus électoral en cours.

«Il est important de considérer le rôle joué par Monsieur Célestin Kanyana dans l’opération Likofi mais aussi lors des événements survenus en janvier 2015. Le moment venu, s’il va répondre devant la justice, il se défendra pour présenter les autres personnes ayant donné des ordres pour arriver à cela», a ajouté M. Katende.

En janvier 2015, au moment où le général Kanyama dirigeait la police de Kinshasa, plus de 40 personnes avaient été tuées lors de manifestations, dont une vingtaine par les forces de police, a souligné le Trésor américain dans son communiqué annonçant ces sanctions.

A (re) Lire: Washington envisage des sanctions contre «l’oppression en RDC»

Fin 2013 et début 2014, le général Kanyama a dirigé l’opération « Likofi » [‘coup de poing’, en lingala] contre le banditisme urbain. Une opération qui a été saluée par une bonne partie de la population kinoise malgré les dérapages qu’elle a connus. Human Rights Watch a fait état notamment d’exécutions sommaires et des disparitions forcées imputées aux policiers. Des accusations que le gouvernement congolais a rejetées.

Soutien à Kanyama

L’ASBL Café kinois (CK), qui se définit comme un mouvement citoyen, prévoit d’organiser mardi 28 juin à Kinshasa une marche de soutien au général Célestin Kanyama pour montrer sa  désapprobation des sanctions américaines.

Dans une correspondance adressée à l’autorité urbaine, CK indique que cette marche partira de l’Inspection provinciale de la police de Kinshasa et aura comme point d’arrivée l’ambassade des Etats-Unis.

«Nous protestons contre la mesure impérialiste prise par le gouvernement d’un pays aussi souverain comme le nôtre à quelque jours de la célébration du cinquante sixième anniversaire de notre indépendance», a dénoncé M. Kiwa Mampunga, président de l’ASBL Café kinois.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)