Condamnation de Katumbi : une décision fondamentalement politique, selon ACAJ

Georges Kapiamba, président d’Acaj le10/09/2015 à Kinshasa lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La condamnation de Moise Katumbi à trois ans de prison dans l’affaire de stellionat est une décision fondamentalement politique et un fruit de pressions politiques, a estimé jeudi 23 juin le président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Me Georges Kapiamba. 

Selon lui, l’instruction de ce dossier a déjà au départ violé le droit de la défense pour n’avoir pas tenu compte des conclusions de l’autre contentieux judiciaire qui a opposé le procureur de la RDC à Katumbi  dans l’affaire des présumés mercenaires.

«Moise Katumbi a reçu une autorisation du Procureur général de la République pour se faire soigner à l’étranger. Mais les juges n’ont même pas daigné se soumettre aux effets de ce jugement qui les obligeait à sursoir cette procédure. Ils ont passé outre», a-t-il soutenu.

De l’avis de Georges Kapiamba, le procès de stellionat est donc politique et a abouti à un jugement inique et infondé. L’ACAJ encourage la défense de Moise Katumbi dans leur démarche de faire appel.

Réagissant à ces accusations, le ministre de la justice Alexis Thambwe Mwamba a au cours d’un point de presse tenu le même jeudi réfuté «ces allégations», expliquant que c’est un sujet grec qui a engagé une procédure civile contre Moise Katumbi et non l’Etat congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires