RDC: le G7 accuse la CENI de faire une «refonte totale» du fichier électoral

Cinq des sept membres du G7 qui ont adressé une lettre ouverte à Joseph Kabila, à l'occasion d'une conférence de presse jeudi 17 septembre 2015. Radio Okapi/Photo Mimi Engumba.

Au cours d’une conférence de presse tenue mardi 19 juillet à Kinshasa, le président en exercice du G7, Charles Mwando, a affirmé que l’opération de révision du fichier électoral annoncée par la commission électorale consistait en réalité à une « refonte totale » du fichier électoral.

Pour le G7, cette refonte du fichier électoral va conduire au non-respect du délai constitutionnel pour l’organisation de l’élection présidentielle, prévue en septembre 2016.

«La Commission électorale nationale indépendante a annoncé le début de l’enrôlement des électeurs. En réalité, il ne s’agit pas de la révision du fichier électoral, mais bien de sa refonte totale. Cette option consacre le non-respect du délai constitutionnel», soutient Charles Mwando.

Pour lui, l’opération de révision du fichier électoral que va lancer la commission électorale est une autre forme de recensement de la population.

«La CENI nous ramène ainsi sournoisement au préalable du recensement général rejeté catégoriquement par le peuple congolais lors des manifestations du 19 et 20 janvier 2015 réprimées dans le sang par le pouvoir », explique-t-il, évoquant les manifestations de janvier 2015 organisées par l’opposition et qui ont conduit l’abandon d’une disposition de la loi électorale subordonnant l’organisation des élections au recensement de la population.

Charles Mwando Nsimba accuse la CENI de refuser «délibérément» de publier le calendrier électoral et de subordonner cette publication à la tenue du dialogue politique. « Cette attitude de la Ceni est insoutenable et inacceptable », estime-t-il.

Le G7 dit croire qu’il est possible d’organiser les élections présidentielles et législatives dans les délais constitutionnels.

La tenue de ces élections dans les délais prévus par la constitution fait l’objet d’un vif débat au sein de la classe politique congolaise.

La commission électorale a annoncé qu’elle allait lancer à la fin juillet l’opération de révision du fichier électoral au terme de laquelle seront organisées les élections. Cette opération devrait durer 16 mois, selon la CENI.

Le deuxième et dernier mandat de l’actuel président Joseph Kabila expire en décembre 2016.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (62)
FARDC (51)
Ceni (30)
Kinshasa (30)
FCC (29)
Unpc (28)
Beni (28)
Corruption (26)
UDPS (26)
Sécurité (21)
Monusco (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
Maï-Maï (18)