Walikale: 5000 civils abandonnent leurs habitations suite à l’insécurité, selon l’ONG ARDA

Des déplacés de guerre à l'EST de la RDCongo . (droits tiers).

Environ cinq mille habitants de la localité d’Onimba, située entre les territoires de Walikale et Lubero en groupement Usala au Nord-Kivu, ont abandonné leurs habitations à cause de l’insécurité, a indiqué mercredi 20 juillet l’Association de réhabilitation des routes de desserte agricole (ARDA).

Une insécurité que cette ONG attribue à l’activisme des groupes armés dans la région.    .   
Selon l’ARDA, des groupes armés ont perpétré des attaques contre la population dans huit villages de la région, entre les 3 et 13 juillet, incendiant au passage des maisons, écoles, églises et un centre de santé.

L’administrateur du territoire de Walikale, Marie-Claire Bangwene, pour sa part, attribue la dégradation de la situation sécuritaire au regain de l’activiste des groupes armés et à l’enclavement de certains groupements et localités.

Marie-Claire Bangwene affirme être « préoccupée » par cette situation et  dit « suivre de près la situation à Oninga et dans d’autres localités de Walikame, où l’on enregistre une montée d’insécurité ». Il s’agit notamment, renseigne-t-elle, de localités de Mubi, Kilambo, Njingala et Boboro, en groupements Utunda et Watsa.

Pour elle, le déploiement des FARDC et de la police dans la région mais aussi la sensibilisation des jeunes à quitter les groupes armés restent  la solution durable face à ces défis sécuritaires permanents.
Marie-Claire Bangwene assure cependant que le gouvernement fait des efforts pour endiguer cette insécurité.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner