Dialogue : l’UNC soutient le désaveu d’Edem Kodjo

Jean-Bertrand Ewanga Isewanga Iwoka, secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise(UNC) un parti de l’opposition congolaise le 10/08/2015 à Kinshasa lors d’un point de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Union pour la Nation congolaise (UNC), parti de Vital Kamehre adhère à la position du rassemblement des forces acquises au changement, la plate-forme des partis politiques de l’opposition qui a récusé dimanche Edem Kodjo, le facilitateur du dialogue désigné par l’Union Africaine et approuvée par la communauté internationale. C’est qu’a indiqué ce lundi à Radio Okapi Bertrand Ewanga, le secrétaire général de l’UNC.

« L’UNC appartient à la dynamique de l’opposition et est aussi membre du rassemblement. Donc l’UNC soutient la position du rassemblement, qui oblige au Panel de pouvoir examiner minutieusement tous les préalables qui sont évoqués et consignés dans la résolution ».

Toutefois Bertrand Ewanga laisse une lueur d’espoir quant à la participation de l’opposition au dialogue.

«Je crois qu’il revient au panel de pouvoir améliorer les conditions de participation au niveau du dialogue et nous trouverons toujours des issues pour qu’on aille de l’avant » a laissé espérer le secrétaire général de l’UNC.   

La société civile « préoccupée »

Réagissant à la décision du rassemblement des forces acquises au changement de récuser le facilitateur du dialogue Edem Ekodjo, la nouvelle société civile congolaise s’est dite préoccupée par cette mise en demeure du diplomate togolais. Pour Jonas Tshombela, le coordonnateur de cette structure de la société civile, les revendications du rassemblement, quoi que fondées, remettrait à zéro le processus du dialogue.

« Il y a dans leur revendication certains problèmes fondés. Mais ça ne devrait pas être une raison fondamentale pour récuser [le facilitateur]. Parce que cela va nous amener à la désignation d’autres et risque d’être encore long alors que nous nous en tenons aux délais constitutionnels » a estimé Jonas Tshombela.

Il appelle la Majorité et l’opposition à la retenue et au consensus. Jonas Tshombela invite par ailleurs la Majorité a lancé de signaux forts d’apaisement à l’endroit de l’opposition en faisant libérer des opposants de premier plan, détenus à cause de leurs opinions politiques.  ​

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner