Situation sur le prélèvement de la TVA et de l’IPR à la SONAS

Siège de la société nationale d’assurance (Sonas) à Kinshasa, février 2015. Radio Okapi/Ph. Bompengo

Dans une lettre datant du 21 mai dernier, le ministre des Finances, Henry Yav Mulang, demande à la Direction générale des impôts (DGI) d’enquêter sur des présumés cas de détournements des sommes afférentes à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et à l’Impôt sur le revenu professionnel (IPR) à la Société nationale d’assurances (SONAS).

M. Yav Mulang indique dans le texte avoir été saisi par le collectif des cadres et agents de cette entreprise publique, qui dénonce cette situation.

Ces affirmations sont jugées non fondées par les responsables de la SONAS, qui révèlent que ce groupe fait partie des agents révoqués l’année dernière pour avoir refusé d’être affectés ailleurs.

Ce dossier est traité dans l’émission «Echos d’Economie » de ce jour.

Ce magazine revient aussi sur la conférence de presse organisée, mercredi 10 août à Kinshasa, par le Bureau central de coordination (BCECO), à l’occasion de ses 15 ans d’existence.

Selon le directeur général intérimaire de cette structure étatique, Théophile Matondo Mbungu, plusieurs réalisations sont à compter dans l’actif de ce bureau d’exécution de projets de l’Etat, dont la construction de plusieurs écoles, de stades municipaux et de l’immeuble du gouvernement.

Autres :

  • Kisangani : recouvrement forcé des taxes
  • Matadi : Baisse de la taxe sur le ciment
  • Goma : difficultés dans la mise en œuvre de la décentralisation

L’émission est présentée par Nadine Fula Nsimba.

/sites/default/files/2016-08/10082016-p-f-echos_deconomie_montee_web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner