Affaire Katumbi: la santé de la greffière Kamona se dégrade en détention

Palais de justice à Lubumbashi (Katanga)

Arrêtée depuis plus d’une semaine, la greffière titulaire du tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo, Marie Kamona est tombée malade et n’est pas prise en charge par l’Etat. Sa famille biologique l’a déploré mercredi 10 août, demandant sa libération provisoire pour qu’elle bénéficie des soins appropriés.

La détention de Mme Kamona fait suite à la disparition du dossier judiciaire de Moïse Katumbi.

A (re) Lire : Condamnation de Katumbi : la juge Ramazani Wazuri dit avoir subi des menaces

Jacques Mpala, frère de la greffière, exprime son inquiétude face à la dégradation de l’état de santé de Marie Kamona:

«Notre sœur travaille au parquet. Son état de santé inquiète, car elle est malade. Il fallait qu’on puisse la faire soigner. Ceux-là qui l’ont amené à l’hôpital sont [des agents] de l’Etat, mais tous les soins sont laissés à notre charge. Nous demandons une liberté provisoire pour notre sœur pour qu’elle puisse trouver des moyens de se faire soigner. Sinon, nous risquons de la perdre

Mme Kamona est poursuivie pour soustraction de documents dans le dossier de l’affaire de spoliation, opposant le Grec Alexandros Stoupis à Moïse Katumbi, l’ex-gouverneur du Katanga.

«Nous nous retrouvons dans une circonstance où nous sommes réellement inquiets. Elle travaille au parquet, le samedi [30 juillet dernier], elle était appelée après les heures de service pour travailler sur un dossier. Le mardi 2 août quand elle est rentrée au service, on nous a dit qu’elle est arrêtée parce qu’il y a eu disparition du dossier sur lequel ils ont travaillé», a poursuivi Jacques Mpala.

Il s’étonne que sa sœur [la greffière] soit encore retenue en prison alors que ses collègues, interpellés pour le même dossier, ont été relaxés.

Pour sa part, le procureur général près la cour d’appel de Lubumbashi confirme l’hospitalisation de la greffière Marie Kamona et indique qu’elle doit, elle-même, prendre en charge ses soins médicaux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires