Couvre-feu et interdiction de manifestation à Beni

Un rond-point dans la ville de Beni.

Au lendemain des manifestations qui ont secoué Beni mercredi 17 août, le maire de la ville, Nyonyi Bwanakawa, a annoncé l’instauration d’un couvre-feu entre 20 heures et 6 heures ainsi que l’interdiction de toutes les manifestations publiques.

Ces mesures ont été décidées au cours d’un conseil de sécurité présidé dans la ville de Beni par le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab.

«  Il a été décidé qu’un couvre-feu soit instauré au niveau de la ville de Beni pour permettre aux forces de l’ordre de comprendre ce qui se passe à Beni. Ce couvre-feu sera aussi couplé par des bouclages. Le couvre-feu part de 20 heures jusqu’à 6 heures du matin. A part ça, il a été décidé par la haute hiérarchie l’interdiction de toute marche, pacifique soit-elle, jusqu’à nouvel ordre », explique le maire de Beni.

Dans la ville, les activités ont repris timidement ce jeudi dans la matinée. La veille, la ville a été paralysée à la suite des manifestations des jeunes contre les massacres des civils dans cette partie du Nord-Kivu. Trois personnes ont été tuées au cours de ces manifestations.

Selon des sources sécuritaires, au moins vingt-six personnes  ont été interpellées par les forces de l’ordre pendant les manifestations.

Des policiers et militaires étaient toujours présents jeudi notamment sur le boulevard  Nyamwisi et la tribune du 8 mars.

Certains commerces ont rouvert au marché central de Kilokwa  et dans le centre commercial de Matonge.  Des sources locales indiquent cependant que les activités n’ont pas repris comme à l’accoutumée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner