Nord-Kivu : les élus locaux demandent un renfort d’effectifs de la police et de l’armée

Des soldats des FARDC au Nord-Kivu.

Les députés provinciaux et les membres de la Société Civile de du Nord-Kivu ont recommandé, mercredi 17 août à Goma, au Premier ministre et aux membres du conseil supérieur de la défense, de renforcer les effectifs des militaires et policiers déployés dans cette province et leur équipement pour mettre fin à l’insécurité au Nord-Kivu. Ils demandent aussi aux services de renseignement d’anticiper les évènements au lieu de les subir.
 
« Il faut que les FARDC soient organisées, équipées, que les effectifs soient renforcés. Il en est de même de la police car elle a également des problèmes d’effectifs, d’équipements et d’encadrement. Les services de sécurité dans notre pays ne font pas leur travail », lâche Jules Hakizumwami, Président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu.
 
Selon lui, l’application de ces recommandations pourrait mettre fin à l’insécurité dans toute la province et juguler les tueries à répétition dans la ville et le territoire de Beni. Les députés provinciaux estiment que la question des ADF a été mal gérée par le Gouvernement.
 
Les élus provinciaux du Nord-Kivu plaident aussi pour le renforcement de la coopération entre le Gouvernement et la Monusco pour que cette dernière fasse le travail pour lequel elle a été appelée en RDC : la protection des civils.
 
Les responsables de la Société civile demandent au gouvernement d’intensifier les actions diplomatiques avec les pays voisins, parce que, estiment-ils, la problématique des ADF concerne toute la région des Grands-Lacs. Ces rebelles ont à nouveau tué au moins trente-six civils samed

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner