Corneille Nangaa: «Tant que nous n’aurons pas de fichier, nous n’allons pas avoir les élections»

Corneille Nangaa Yobeluo, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le 11/12/2015 lors de la réception d’un groupe d’Ambassadeurs, Envoyés spéciaux de l’Union Européenne, de l’Union Africaine et des Etats- Unis d’Amérique dans son institution. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La révision du fichier électoral reste la seule contrainte qui empêche la tenue des élections dans le délai constitutionnel, a déclaré le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa dans une interview accordée, dimanche 21 août, à Radio Okapi.

«Aujourd’hui, le seul argument objectif qui empêche ou qui justifie la non-tenue de l’élection en décembre [2016], c’est juste le fait que nous travaillons sur le fichier», a-t-il dit.

Lancée en juillet dernier au Nord-Ubangi, l’opération de révision de fichier électoral pourra durer environ seize mois, selon la commission électorale.

«Nous savons qu’il y a une contrainte de la constitution mais il y a la « têtutesse » des faits. Pour organiser l’élection, il faut avoir le fichier, et tant que nous n’aurons pas le fichier, nous n’allons pas avoir cette élection », a renchéri Corneille Nangaa.

Le président de l’institution électorale a annoncé pour cette semaine la publication du chronogramme de révision du fichier électoral pour tout le pays. 

«Cette semaine la CENI va prendre l’acte rendant public le chronogramme. Et ce chronogramme est tellement détaillé qu’il donne les dates de chaque question et à la fin nous allons avoir le fichier qu’on attend », a-t-il souligné.

Corneille Nangaa a par ailleurs estimé que les élections nécessitent de la «précision et non de tâtonnement».

Samedi dernier, au cours de la réunion du comité de liaison entre la CENI et les partis politiques, il avait indiqué que sa démission telle que réclamée par une frange de l’opposition, ne va pas résoudre la crise du processus électoral mais plutôt la renforcer.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner